Présentation de LRV

 

        L’histoire d’un village a des racines profondes souvent mal connues.

Mais étudier l’histoire ne doit pas être un but unique, mais une préparation au temps présent et futur. De plus, elle doit toujours être liée au paysage et plus généralement à la géographie.

vue_commune.jpg     carte_la_roche_vanneau_(1).JPG

 

 

 

A. Paysage et Géographie

 

         La commune de la Roche Vanneau a une superficie d’environ 1300 ha.

Elle est encaissée dans une vallée parcourue par le ruisseau de Quionquière qui traverse les 3 villages d’est en ouest sur une distance d’environ 6 km; à l’extrémité  nord/est, sur une petite partie, ruisselle le Sambon.

         Ces trois villages forment une commune de 150 habitants.

 Elle est située à une soixantaine de kilomètres de Dijon, préfecture de la Côte d’Or, à 25 kilomètres de Montbard et 10 kilomètres de Venarey les Laumes (Alésia).

         Le climat est océanique avec des hivers froids et pluvieux et des étés relativement secs et orageux. La température moyenne annuelle est de 10°C et une moyenne de 63 jours de gelées par an. La Roche Vanneau (point haut : 498m - point bas :380m; altitude moyenne de 450m ).

 La vallée est assez bien protégée du vent grâce à des collines boisées qui l’encadrent.

         La forêt est d’existence très ancienne, mais une grande partie est issue d’un boisement naturel récent  sur des terrains agricoles de pacages. (existence de cabotes ).

 

         La Roche Vanneau est donc dans cette plaine (entre Morvan et Châtillonnais) faite de vallées et de collines. Les rivières ont dû se frayer un passage entre le môle granitique du Morvan et la plateau du Châtillonnais. C’est l’Auxois et plus précisément le Haut Auxois. L’argile n’occupe plus que les verdoyantes et humides vallées. Les plateaux sont formés de calcaire et tombent en falaise sur la vallée. C’est le relief de côte (Cuesta)

 

 coupe_geolo.jpg

 

 

 

 

            Dans la vallée, l’opposition entre adret (versant se situant face au soleil) et ubac (versant se situant au nord) est déjà perceptible avec des cultures soignées sur le premier (abondance des vignes jadis). Nous avons donc bien relief de front de côtes associant plateaux, coteaux et vallées qui permettait une complémentarité de cultures si utile dans l’économie autarcique de jadis.

 


 

B. Les Temps passés du village :

 

         Ce village a un passé riche :

ØLien avec l’Abbaye de Fontenay (Godefroy de la Roche Vanneau)

ØLien avec la forêt de Flavigny sur Ozerain ( recherche sur la forêt)

ØLien avec Alésia et son Muséographe (nous étions au Moyen Age dans le pays d’Alise)

         Comprenons bien que la commune actuelle date de la Révolution avec comme ancêtre la Paroisse. Remarquons qu’actuellement les actifs ne travaillent pas que sur leur commune, que les exploitations agricoles s’étendent au-delà du cadre de la commune donc nous prendrons quelques libertés  avec cette limite administrative.