LE CHOEUR

Nous passons sous le clocher. C’est une sorte de calotte à quatre pans ouverte sur les quatre faces par des arcs en plein cintre dans une absidiole est placé une statue de Sainte Reine, décrite plus tard dans la statuaire. Sur une console qui devait être un morceau de  ……cheminée  avec un écusson qui  a été effacé,  repose une Piéta.

  

Le chœur fut sans doute remanié à plusieurs reprises. Au centre de la voûte figure l’écusson de Jeanne de Luyrieux mère de Guy de la Baume qui, au 15ème siècle fit faire de nombreuses transformations. La pierre tombale dans l’allée centrale (encore lisible en 1770 par l’abbé Collon) est celle de cette dame.

 

Le vitrail :

 vitrail_du_choeur_9.JPG

La verrière est datée environ 1498 grâce aux écussons de Guy de la Baume et Jeanne de Longvig qui y figurent, leurs Saints patrons se trouvant derrière eux. Dans le quadrilobe figurent les instruments de la passion. En arrière plan figurent des paysages, des châteaux dont un en haut à gauche a donné une légende dans le village, il s’agirait du château de La roche, ce qui est fort improbable car trop important pour le village. Des  granges, des moulins, des rivières, des parties boisées, nous parlent des possessions de ces seigneurs.  D’influence champenoise, il est de même facture que ceux de Citeaux et de Saint Seine l’Abbaye. Ce vitrail a conservé ses couleurs profondes, il est classé.

 

L’autel :

  

autel_10.JPG

                                                                 L’Armorium ou cyborium :

  

armorium_11.JPG

 

 A gauche de l’autel se situe un armorium mouluré  fermé par deux portes en chêne, finement sculptées et solidement ferrées. De même nature  que les sculptures des stalles de Flavigny.