Découverte de nos Croix

Nous allons vous entraîner pour une promenade d'une quinzaine de km afin d'aller les voir de plus près.  voir plan

 Partons de la route Vitteaux les Laumes,  au siècle dernier, une barrière protégeait   le  passage du train  ; c'est pourquoi, elle porte le nom de

 « croix de la barrière »

 Sur une face est inscrit  
«SETTE CROIX A ESTEE ERRIGEE A LA DEVOTION DE JEANE CHAUDRON ET MICHE SON FIS  1667 »
 sur l'autre
 « A LA DEVOTION J CHAUDRON 1852 ». 
            Le socle est ancien. Le fût et la croix, certainement en pierre, furent  cassés ou détruits à la Révolution.
 En 1852, la  tourmente terminée, la famille fit ériger une croix en fer.

 croix_de_la_barriere_1.JPG  
c._de_la_barriere_3.JPG
c.de_la_barriere_2.JPG

 Au centre du village de LEUGNY (rue du dessus) se trouve :

 la Croix Thenadey

 

Elle est appelée ainsi car elle se trouve près de la maison des Thenadey. Elle paraît très  ancienne par les sculptures, la famille qui l'a faite ériger n'a pas laissé d'inscriptions.

 

2c.thenadey.JPG vierge_c.theneady.JPG
Côté Est, le Christ en croix Côté Ouest, Marie tenant l'enfant

 

 

En descendant la rue de l'Ouche, proche d'une fontaine se trouve la Croix du Sacré Coeur.

  3_croix_du_sacre_coeur.JPG

Nous remontons la rue du Reposoir pour trouver une simple croix en fer sur un socle très ancien sans inscriptions.

4croix_du_reposoir.JPG  

Un peu plus haut, dans une prairie privée, se trouve

la croix Meugnot.

Elle surplombe le village, près du chemin des vignes, toutes disparues aujourd'hui. Elle fut édifiée  en 1870 et rappelle le souvenir d'un enfant du pays Jean Meugnot,  devenu prêtre et décédé très jeune.

croix_meugnot_la_fleche(11).jpg
inscriptionMeugnot_(6).jpg
5croix_Meugnot.jpg

Croix Jean le Fou

 

 Elle se trouve, en haut du chemin du Reposoir,  direction de La Roche - Clirey par la montagne.

A l'origine un socle sculpté se trouvait à cet l'endroit, la croix n'existant plus, il fut emmené chez des particuliers à Flavigny. Une simple croix en bois, marquait l'emplacement.. Lors de la restauration des autres  en 1990, quelques bénévoles de Clirey décidèrent d'en fabriquer une en métal. Elle trône maintenant sur une pierre percée, trouvée dans les environs. En bas du chemin du Reposoir se trouve une grange avec l'inscription Le Fol 1808. Cette  ancienne famille, l'a peut-être faite ériger pour une dévotion ou simplement pour marquer l'emplacement d'un chemin se croisant près de leur propriété.

6croix_J_le_Fou.JPG
Jean_Le_fou.JPG
coeur_Jean_Le_Fou.JPG

Croix Madame

Elle est située à l'entrée de La Roche Vanneau. Au centre, le socle  porte la trace d'un bénitier, la pierre s'est effritée et il a disparu. Pour les rogations  une procession était destinée à  bénir les fruits de la terre venait, avec le curé, chanter les litanies, ce jour là les bannières étaient de sorties, une de la Vierge, une de St Martin et une du Sacré Cœur afin de bénir  les fruit de la terre. On priait pour la fenaison, la moisson et les vendanges. Instituées en 469 ces processions se terminèrent en 1925. C'est le « tintin » qui nous en raconta  le déroulement.

  7IMG_2216.jpg

Deux inscription, à peine lisibles sont gravé sur le fût : de face

«A LA DEVOTION DE C PERNEL ET J CHAUDRON 182 », 

plus étonnante, sur le côté,

«A LA DEVOTION DE CHARLES BATAILLE».

Monsieur Bataille était Capitaine du régiment des Dauphins.  Propriétaire de terres à Clirey, il avait acheté la chapelle  et  en fit don aux habitants du village. Le pré au dessus de cette croix et qui monte jusqu'à l'emplacement de l'ancien château se nommait également «le pré madame»

Croix du cimetière

Parfois appelée la croix des morts, elle est  la protectrice des morts et rappelle  aux vivants que le Christ a vaincu la mort par la résurrection. Celle de notre cimetière est posée sur trois  socles afin qu'elle domine  les tombes. Un des socles a été fait avec des pierres tombales de réemploi, on distingue quelques bribes de lettres mais l'on ne peut reconstituer le nom des défunts. Elle ne porte aucune inscription.

8croix_cimetiere.JPG

 

 
 

 

Croix de la Martine

A l'origine elle se trouvait  à la croisée d'un chemin communal qui a disparu. Les deux socles anciens sont très ouvragés, la croix qui la surmontait a disparu remplacée par une en fer très modeste, les deux bras sont tenus par un boulon.  Elle porte le nom de la propriétaire des bâtiments qui sont à proximité, eux- même très vétustes. 

  9La_Martine.JPG

Croix Lachères

Très rustique, elle est composée d'un socle trapu et d'une croix en pierre remise sur un fût,  sans doute de réemploi, ce devait être de la récupération car il est trop petit par rapport à la croix, usé et aplati comme s'il avait servi à écraser quelque chose. La croix  porte une inscription dont une lettre a disparu. Aux dires des anciens, Monsieur le curé, lors des pèlerinages des Rogations, ne s'arrêtait jamais devant.